Daniel Lazzarotto

Daniel Lazzarotto

Scolarisé à l’école du Haut Pont jusqu’en 1964, j’ai suivi l’école d’apprentissage de Wendel à Hayange.
Je suis marié et père de trois enfants dont un décédé.
Mes loisirs sont partagés entre la mécanique en général, la pèche, et la nature en particulier (sylviculture, faune et flore) : en résumé la protection de l’environnement.

Après avoir travaillé à SACILOR quelques années et pendant lesquelles j’ai suivi des cours du soir pour l’obtention de mes CAP d’ajusteur mécanicien, d’electromécanicien et de soudeur mixte, j’ai été embauché au SEAFF au service d’Assainissement où j’ai suivi des cours et obtenu mon examen de surveillant de travaux.
J’ai suivi des stages de formation à Limoges concernant l’hydraulique des réseaux d’assainissement, le calcul des diamètres des conduites, et les mesures de débits dans les collecteurs d’assainissement.

J’ai été responsable des réseaux d’assainissement du SEAFF (environ 45 km), des ouvrages de régulation, chargé des DICT avec les entreprises et en relation avec les communes adhérentes à l’assainissement au SEAFF.
J’étais également chargé de faire la recherche d’eau.claires parasites et de faire des propositions de déviation.

Je souhaite rejoindre la liste soutenue par Mathieu Weis en raison de mon attachement à la forêt : avec ses 530 HA, il faut s’en occuper. Je compte le faire par le suivi des travaux ( bucherons, sylviculteurs, affouagistes.), le suivi de la vente des bois ( grumes et bois d’industrie) et l’anticipation des changements climatiques qui affectent la santé des peuplements ( hetre, épicéas…) en m’intéressant aux essences d’avenir qui seront à planter dans les parcelles 46 et 25.

Je pense qu’il est nécessaire de protéger notre patrimoine contre tous ceux qui l’agressent trop souvent (dépots d’ordures, extra- ménagères…)

A mon sens, le rejet d’eaux usées dans la Fensch est un point noir qu’il faudra aborder ensemble en vue de dégager des solutions.

Menu